brasier


brasier

brasier [ brazje ] n. m.
XIIe; de 1. braise
Masse d'objets ou matières en complète ignition lors d'un incendie. « ébloui par le brasier de cette chapelle en feu » (Huysmans).

brasier nom masculin (de braise) Foyer de chaleur où le combustible est à l'état de complète ignition ; incendie important. Littéraire. Image de la passion, de l'ardeur, de la guerre. ● brasier (citations) nom masculin (de braise) Alexandre Arnoux Digne 1884-Paris 1973 Tant qu'il y a une étincelle, il y a une espérance de brasier. Faut-il brûler Jeanne ? Gallimardbrasier (synonymes) nom masculin (de braise) Foyer de chaleur où le combustible est à l'état de...
Synonymes :

brasier
n. m.
d1./d Feu très vif, violent incendie. Le brasier gênait les sauveteurs.
d2./d Fig. Passion, violence intense. Le brasier de la guerre civile.

⇒BRASIER, subst. masc.
A.— Feu de braises ardentes; p. ext., feu, incendie important. Un brasier ardent :
1. ... la morue était grattée enfin. Il alluma un petit feu de bois, étala le brasier et la fit griller.
ZOLA, Germinal, 1885, p. 1370.
2. Le foyer de gauche se ralluma. L'incendie pouvait être arrêté au point le plus inquiétant, à l'extrême droite, avant que ce brasier de gauche n'eût repris son importance.
MALRAUX, L'Espoir, 1937, p. 767.
P. compar. L'horizon (...) rouge comme un brasier (MAUPASSANT, Mont-Oriol, 1887, p. 99).
Rare, littér. Un brasier vert. Une traînée d'(...) herbes faisait penser à un brasier vert (POURRAT, Gaspard des Montagnes, La Tour du Levant, 1931, p. 258).
P. métaph.
♦ [P. réf. à l'éclat lumineux et/ou à la chaleur d'un brasier] Un brasier de cierges, de pierreries, le brasier du couchant :
3. ... Durtal (...) gravit, quatre à quatre, le perron de la petite église et poussa la porte. Il demeura hésitant sur le seuil, ébloui par le brasier de cette chapelle en feu. Partout des lampes étaient allumées et, au-dessus des têtes, l'autel flamboyait dans sa futaie incendiée de cierges...
HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 202.
4. New-York est actuellement un brasier traversé de souffles brûlants. On lève un bras et ce bras aussitôt ruisselle.
GREEN, Journal, 1943, p. 49.
♦ Loc. Son corps est un brasier. Il a une fièvre ardente.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
Rare [P. réf. au bruit d'un brasier] Un brasier de clairons crépite (GIONO, Le Grand troupeau, 1931, p. 256).
Au fig. Le brasier de l'amour, des passions. Le brasier de la présence de Dieu (GREEN, Moïra, 1950, p. 208) :
5. ... le sentiment que vous désirez m'inspirer n'est véritablement pas l'amour. Malavisé que j'étais d'offrir un brasier à qui se chauffe d'une bluette!
M. DE GUÉRIN, Correspondance, 1837, p. 263.
♦ Loc. Sa tête est un brasier. Il est dans une grande exaltation.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
♦ [P. allus. au pouvoir de destruction d'un brasier] :
6. — Vous n'avez tout de même pas la prétention, mon capitaine, d'être vivant après la guerre? Gavoille ne plaisantait pas. Nous savons bien que l'on ne peut faire autrement que de nous jeter dans le brasier, si même le geste est inutile.
SAINT-EXUPÉRY, Pilote de guerre, 1942, p. 267.
7. Bakounine annonçait la dictature, non contre son désir de destruction, mais en conformité avec lui. Rien ne pouvait l'arrêter, en effet, sur ce chemin, puisque dans le brasier de la négation totale les valeurs éthiques avaient aussi fondu.
CAMUS, L'Homme révolté, 1951, p. 200.
B.— Vieilli. Brasero. Des noyaux d'olive allumés dans le brasier (LAMARTINE, Les Confidences, 1849, p. 378).
PRONONC. :[] ou [-]. PASSY 1914, BARBEAU-RODHE 1930, Pt ROB. et WARN. 1968 transcrivent le mot avec [] post. (plus exactement [] post. mi-long pour PASSY et BARBEAU-RODHE). FÉR. 1768, LAND. 1834, FÉL. 1851, LITTRÉ et DG donnent également []. (La durée est notée dans FÉR. 1768; FÉR. Crit. t. 1 1787 qualifie la syll. de douteuse). Pour [] post. bref cf. aussi GRAMMONT Prononc. 1958, p. 32. DUB. et Pt Lar. 1968 transcrivent la 1re syll. avec [a] antérieur.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1130-60 « feu de charbons ardents » (Couronnement Louis, 506 dans T.-L.); 1637 fig. « ardeur, passion » (CORNEILLE, La Galerie du Palais, 307 dans Lex. de la Langue de Corneille, éd. Marty-Laveaux, p. 136); 1690 (FUR. : son corps est un brasier ardent).
Dér. de braise avec phénomène d'apophonie; suff. -ier.
STAT. — Fréq. abs. littér. :435. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 343, b) 904; XXe s. : a) 932, b) 510.

brasier [bʀɑzje] n. m.
ÉTYM. 1130; de 1. braise.
1 Masse d'objets ou matières en complète ignition du fait d'un incendie. || L'incendie transforme les maisons en brasier, en un brasier. || Brasier ardent. || La fumée, les flammes, les flammèches d'un brasier.
1 (…) par moments, la fumée se déchirait, les toits effondrés laissaient voir les chambres béantes, le brasier montrait tous ses rubis; des guenilles écarlates et de pauvres vieux meubles couleur de pourpre se dressaient dans ces intérieurs vermeils (…)
Hugo, Quatre-vingt-treize, I, IV, VII.
2 Il demeura hésitant sur le seuil, ébloui par le brasier de cette chapelle en feu.
Huysmans, En route, p. 127.
2.1 Je flambe dans le brasier à l'ardeur adorable
Et les mains des croyants m'y rejettent multiple innombrablement
Les membres des intercis flambent auprès de moi
Éloignez du brasier les ossements
Apollinaire, Alcools, « Le brasier », p. 108.
2.2 Quand, une heure et demie plus tard environ, ils arrivèrent en vue de l'île où avait eu lieu l'explosion, celle-ci n'était plus qu'un brasier.
G. Leroux, Rouletabille chez Krupp, p. 32.
Son corps est un brasier, un brasier ardent (→ Ardent, cit. 14) : il a une forte fièvre, il éprouve une intense sensation de chaleur.
Par anal. Illumination, lueur rouge. || Le brasier du couchant.
3 Le soir vient, le soleil descend dans son brasier (…)
Hugo, la Légende des siècles, « La confiance du Marquis Fabrice », IX.
2 Fig. a Foyer de combats, de guerre.
4 Septembre languissait, mais le brasier de la Somme redoublait d'ardeur.
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, I, II, 12.
b (Abstrait). Foyer intense (d'activité mentale, de passion). || Son cœur est un brasier. || Sa tête est un brasier : il a une imagination ardente.
3 Vx. Brasero. Braisier, brasière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brasier — Brasier. s. m. Grand feu de gros bois à demy consumé. Brasier ardent. grand brasier. Il signifie aussi, Un vaisseau de metal, de terre &c. où on met de la braise pour eschauffer une chambre. Un brasier d argent, de cuivre, de fonte. Brasier, Se… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • brasier — BRASIER. s. m. Feu de charbons ardens. Brasier ardent. Grand brasier.Brasier, se dit aussi d Une espèce de grand bassin de métal où l on met de la braise pour échauffer une chambre. Un brasier d argent, de cuivre, de sonte. [b]f♛/b] On dit… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Brasier — was the successor of the early French Richard Brasier automobile maker that had been in business since 1902. The name of the make was simplified to Brasier when Georges Richard left in 1905 to found Unic. Before World War I, several twin, four… …   Wikipedia

  • Brasier — Bra sier, Brazier Bra zier, n. [F. brasier, brais[ i]er, fr. braise live coals. See {Brass}.] A large metal pan for holding burning coals or charcoal; it is used to warm people who must stay outside for long times. [1913 Webster + WordNet 1.5] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Brasier — Bra sier, Brazier Bra zier, n. [OE. brasiere, F. braise live coals. See {Brass}.] An artificer who works in brass. Franklin. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • brasier — (Brit.) n. metal dish that holds burning coals (also brazier) …   English contemporary dictionary

  • brasier — [brā′zhər] n. BRAZIER1 …   English World dictionary

  • Brasier — Emblem Brasier KD von 1908 in der Cité de l’Automobile – Musée National – Collection …   Deutsch Wikipedia

  • brasier — (brâ zié, l r ne se lie jamais : un brasier ardent, dites : brâ zié ardent ; au pluriel l s se lie : des brazié z ardents) s. m. 1°   Feu de charbons ardents. •   Sur ce brasier souffle donc en silence, Ou d un vieux livre interroge les mots,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BRASIER — s. m. Feu de charbons ardents. Brasier ardent. Grand brasier. BRASIER, se dit aussi d Une espèce de grand bassin de métal où l on met de la braise pour échauffer une chambre. Un brasier d argent, de cuivre, de fonte. Fig., C est un brasier que… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.